Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CR "Eclipse Phase" (4) : Prises de contact et enquêtes

Publié le par Nébal

CR "Eclipse Phase" (4) : Prises de contact et enquêtes

Après une longue pause, reprise de la campagne d’Eclipse Phase (épisode précédent ici, première session ici ; Washak n’était pas présent). Un scénario sans « action » au sens où on l’entend habituellement, centré sur le social, les réseaux, la politique et l’enquête. Je ne vais pas revenir ici sur le détail des actions longues initiées par les PJ pour ce faire (veille sur les réseaux, prise de contact et séduction des activistes, etc.).

 

John Doe, avec l’aide d’Amrita Shah, établit un réseau privé pour faciliter le partage d’informations entre les PJ. Il commence en outre à s’équiper de divers logiciels de pointe (Exploit en premier lieu) afin de mener plus efficacement des actions de subversion informatique à même de les assister dans leurs enquêtes (et va très vite s’intéresser notamment à l’activité du Dr. Mindfuck).

 

Adán et Natalia vont s’entretenir avec le chef de la sécurité de Terminus les étoiles, Kalbir Singh, principalement en raison des inquiétudes de ce dernier à propos des Égarés (Adán l’assurant au passage qu’il ne causera aucun problème). Ils discutent du Futura assassiné il y a une dizaine de jours de cela. Sa pile corticale avait été extraite. Le morphe, irrécupérable, a été abandonné. Quand les PJ interrogent Singh sur d’éventuels liens avec le Dr. Mindfuck, le chef de la sécurité ne peut masquer une certaine gêne. En gagnant sa confiance, ils apprennent qu’il y a eu d’autres meurtres inexpliqués (cinq) depuis que l’essaim a franchi la Ceinture principale (piles corticales également extraites à chaque fois, même s’il n’y a pas, en dehors de cela, de procédé récurrent), et que si rien n’associait le Futura, absolument inconnu, à qui que ce soit, ces cinq autres victimes ont par contre pu être reliées entre elles du fait de leurs relations notoires avec le psychochirurgien. Singh ne sait pas vraiment comment gérer tout cela, et donne leur bénédiction aux PJ pour en apprendre davantage, tant qu’ils se tiennent à carreau.

 

Pendant ce temps, Shadul et Callisto Hawke vont justement voir le Dr. Mindfuck, plus perché que jamais et rendu très confus par sa pratique de la psychochirurgie récréative, à bord d’Abstinence Only. Shadul rentre habilement dans son jeu, et c’est l’occasion de « débattre », autant que faire se peut dans son état, des conceptions politiques du psychochirurgien, farouchement attaché à la démocratie directe et très hostile aux hiérarchies informelles – même s’il peine à justifier rationnellement son engagement en faveur de la provocation à venir contre la Junte jovienne, au-delà des seuls principes. Son ami Hubertus Khan est également évoqué : le citoyen de Hyoden sur Callisto est clairement venu à bord de l’essaim pour chercher des alliés pour sa colonie, notamment auprès de la Pluralité titanienne ; ça ne semble pas vraiment avoir porté ses fruits, et il compte retourner sur Callisto pour être avec son peuple face à toute éventualité. On parle également de la psychochirurgie, et de son utilité éventuelle pour traiter Adán/Buck (qui, plus tard, quand on évoque la possibilité de demander au moins un examen en ce sens, se montre sans surprise très hostile à cette idée…). Au-delà est évoquée la « Génération perdue », ce qui semble perturber quelque peu le docteur, sans que l’on puisse dire exactement pourquoi (lui pas davantage, d’ailleurs).

 

Tout cela débouchera sur une enquête concernant le passé du docteur ; il n’en ressort pas grand-chose, en dehors de l’évocation de l’activité terrestre de Boris Simic, qui semble avoir rejoint l’essaim immédiatement après la Chute et ne pas l’avoir quitté depuis. Plus tard, quand on s’intéressera en outre à son activité politique à bord de l’essaim, notamment en faveur du passage par le puits gravitationnel de Jupiter, on pourra aisément deviner que c’est Hubertus Khan qui agit en sous-main.

 

Dans l’après-midi, alors qu’Adán erre çà et là dans l’essaim, aux aguets, il remarque Lucia Sotomayor, qui est montée elle aussi à bord de l’essaim après le massacre des exhumains, ce qui ne manque pas de l’inquiéter. Sotomayor n’a fait aucun effort pour dissimuler sa présence, ainsi que les recherches de John Doe le confirment bientôt (sa cabine est identifiée) ; mais Adán ne parvient pas à la pister bien longtemps…

 

Le soir, Callisto Hawke a rendez-vous avec Hubertus Khan. Si quelques mots sont échangés à propos de la montée en puissance d’Arcas, sa némésis, et de ses rapports avec l’amiral jovien Alex Pournelle, expansionniste fervent (dont on avait pu déterminer par ailleurs les liens avec les extrémistes de la Lance de Longinus), ainsi qu’à propos de l’échec global de la tentative de Khan pour trouver des alliés lors de son séjour à bord de l’essaim, l’écumeuse se montre vite très cash, pour ne pas dire insultante, et le patriote de Hyoden se ferme bientôt, la mettant dehors en lui reprochant son égoïsme.

 

Le reste de la soirée, de manière générale, se passe à faire la fête et à socialiser…

 

Le lendemain, d’autres personnalités de l’essaim sont également approchées. Natalia s’entretient avec l’ingénieur Lena Andropov, qui ne s’intéresse pas vraiment à la politique ; de même pour le styliste néo-avien François Leclerc, avec lequel discute Shadul.

 

La rencontre avec Alice Chu, leader informel d’Eat-Drink-Fuck et par voie de conséquence de Terminus les étoiles, est un peu plus constructive : l’écumeuse, assez abattue, évoque les pratiques politiques de l’essaim, et son statut de leader en temps normal, qu’elle n’assume pas vraiment, sans se voiler la face pour autant quant à son prestige et son autorité. L’idée de provoquer la Junte jovienne l’inquiète énormément, et elle ne cache pas faire tout son possible pour éviter que cela ne dégénère, même si ses options sont limitées : elle cherche bien sûr à dissuader l’essaim de procéder ainsi mais doute de parvenir à quoi que ce soit du fait de la campagne menée contre elle par le Dr. Mindfuck, plus habile et convaincant que d’habitude ; surtout, elle dit entretenir quelques contacts tant avec le Consortium Planétaire qu’avec certains éléments parmi les plus modérés – la faction déterministe, essentiellement – de la Junte jovienne.

 

Le Philosophe apparaît en RA à John Doe, et lui reproche de ne toujours pas avoir consulté le fichier qu’il lui avait envoyé…

 

Plus tard, Adán ressent une intrusion télépathique dans son crâne, et une Futura de type arabe (différente de l’Égaré qu’il avait déjà croisé à bord) lui apparaît comme en RA ; elle semble vouloir entrer en communication psychique avec lui, mais ses paroles ne passent pas, et le contact s’interrompt abruptement, pour une cause inconnue mais probablement extérieure. L’expérience s’avère très stressante pour Adán, pour ces deux raisons, et la personnalité de Buck ressurgit… Buck, après s’être renseigné via sa muse sur ce qui s’est passé en son absence, se rend sans dire un mot à quiconque dans la cabine de Lucia Sotomayor, qu’il agresse violemment. Sotomayor lance une alerte, et des écumeurs surgissent pour maîtriser Buck et l’enfermer dans une cabine le temps qu’il se calme. Singh blâme les PJ, et notamment Callisto Hawke qui les a introduits dans l’essaim, pour ce comportement déviant à mille lieues des promesses d’Adán de rester sage, et confisque ses armes. Dans sa cabine, Buck connaît une nouvelle intrusion psychique, sans comprendre ce qui se passe ; ses émotions sont manipulées afin de le calmer, mais il n’y a pas cette fois de tentative de contact.

 

Le soir, après avoir enfin pénétré le réseau du Dr. Mindfuck, mais aussi mis en place une surveillance via un logiciel de pistage et de reconnaissance faciale sur Lucia Sotomayor et Buck, puis, tant qu’à faire, le Dr. Mindfuck et Hubertus Khan, John Doe ouvre (enfin !) le fichier que lui avait envoyé le Philosophe à la fin de la précédente session. Il s’agit d’un rapport (avec de nombreuses pièces jointes, mails, vidéos, LX, etc.) de la sécurité interne de Cognite sur les activités de Ronald Dufour : celui-ci avait été contacté, avec un très grand luxe de précautions (mais pas suffisant…), par un organisme se présentant comme la « Fondation Singularité », le félicitant pour son travail sur les IA germes ; le tout est extrêmement technique, et il est difficile d’y comprendre grand-chose en l’état, mais il y a eu, après un temps d’hésitation, un échange suivi de correspondance entre Dufour et la Fondation, évoquant notamment les recherches sur des IA germes appelées « Prométhéens », et faisant mention – peu de temps avant la Chute, ou plus exactement la date de la mission d’enlèvement simulée dans le premier scénario – du réseau américain TITAN. La vidéo la plus récente du fichier montre Dufour se faire enlever par un groupe inconnu, dans des circonstances qui rappellent ce qu’ont fait les PJ (mais ce ne sont pas eux qui apparaissent à l’écran).

 

À suivre…

Commenter cet article