Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Crypt of Cthulhu", no. 6

Publié le par Nébal

Crypt-of-Cthulhu-6.JPG

 

 

Crypt of Cthulhu, vol. 1, no. 6, Bloomfield, Cryptic Publications, Saint John’s Eve 1982, 40 p.

 

Crypt of Cthulhu, suite, avec un numéro entièrement consacré à… August Derleth. Eh oui, Augie le mal-aimé, l’héritier autoproclamé de Howard Phillips Lovecraft dont il a multiplié les prétendues « collaborations posthumes », le cofondateur d’Arkham House qui a finalement établi son propre « Mythe », bien éloigné de celui du Maître. On sait que Robert M. Price a une approche relativement bienveillante dudit bonhomme, à la différence de la plupart des critiques lovecraftiens. Ce numéro permet de voir en quoi, et dans quelle mesure.

 

C’est donc Robert M. Price qui ouvre le bal, avec « The Lovecraft-Derleth Connection », qui vise à établir les points de contact entre « Mythe de Lovecraft » et « Mythe de Derleth » ; il s’agit donc de partir des différences les plus flagrantes, pour les relativiser en quelque sorte. Ainsi pour ce qui est des « gentils », des « Dieux très anciens », du « Signe des anciens » et enfin du sceau de R’lyeh. Un article assez pertinent, qui montre surtout, à mon sens, à quel point le « Mythe de Lovecraft » est susceptible d’interprétations diverses en fonction des époques.

 

S.T. Joshi, très sarcastique sans surprise, livre ensuite « Solar Pons Meets Cthulhu. Detective Elements in Derleth’s Mythos Tales ». Il évoque donc les aventures de Solar Pons, le pastiche holmesien d’August Derleth, avant de montrer comment la structure de l’enquête holmesienne peut être retrouvée dans certaines « collaborations posthumes » lovecraftiennes.

 

On change complètement de registre avec Lin Carter et « A Day in Derleth Country », réminiscence d’une visite au patron d’Arkham House très peu de temps avant son décès. C’est d’un intérêt limité…

 

Robert M. Price revient aux affaires avec « August Derleth: Myth-Maker », qui vise cette fois à établir les particularités du « Mythe de Derleth » et à en chercher les sources. Plus que la chute de Satan, notre théologien lovecraftien établit ainsi un rapport avec Baal et les dieux de Canaan. Moui…

 

Robert M. Price encore, pour « Legacy of the Lurker », qui s’intéresse à The Lurker at the Threshold, la plus célèbre (et peut-être la moins pire ?) des « collaborations posthumes ». Il s’agit donc d’en étudier les sources (trois fragments de Lovecraft qui suivent immédiatement, mais aussi L’Affaire Charles Dexter Ward) et leur usage, avant de s’intéresser à la postérité du texte, notamment au cinéma et dans le Manitou de Graham Masterton.

 

Suivent donc « The Fragments at the Threshold », trois fragments de H.P. Lovecraft (en tant que tels d’un intérêt limité).

 

Robert M. Price s’amuse ensuite (mais le lecteur pas plus que ça) avec un très bref pastiche de Derleth, « The Derleth Horror ».

 

Reste enfin à évoquer très brièvement « Hastur – Whose Side is He on? », qui montre rapidement l’ambiguïté de ce « Grand Ancien » emprunté à Lovecraft, qui l’avait emprunté à Chambers, qui l’avait emprunté à Bierce, et qui se montre finalement assez proche chez Derleth d’un « Dieu très ancien ».

 

On passe alors aux rubriques. Le « Fun guy from Yuggoth » de ce numéro est en fait une « gal », puisqu’il s’agit de Donna Death, qui nous explique en gros être la descendante d’Aleister Crowly et de Shub-Niggurath. Voui. Dans la « R’lyeh Review », C.J. Henderson commence par dire beaucoup de bien du Cat People de Paul Schrader, que je n’ai point vu (semble-t-il un remake du célèbre film de Tourneur, mais dans un esprit bien différent). Après quoi Marc A. Cerasini évoque deux publications de Clark Ashton Smith, The City of the Singing Flame et le très cher As It is Written. Reste le « Mail-Call of Cthulhu », toujours aussi dispensable dans l’ensemble, sauf pour ce qui est de la longue lettre de Darrell Schweitzer revenant de manière critique sur le numéro « scientifique » du fanzine, précédemment évoqué en ces lieux.

 

 « À suivre »…

Commenter cet article