Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petits suppléments officiels pour "Eclipse Phase" (VO)

Publié le par Nébal

Eclipse-Phase---Bump-in-the-Night.jpg

 

 

Eclipse-Phase---Continuity.jpg

 

 

Eclipse-Phase---The-Devotees.jpg

 

 

Eclipse-Phase---Ego-Hunter.jpg

 

 

Eclipse-Phase---NPC-File-1-Prime.jpg

 

 

Eclipse-Phase---The-Stars-Our-Destination.jpg

 

 

Eclipse Phase : Bump in the Night

 

Eclipse Phase : Continuity

 

Eclipse Phase : The Devotees

 

Eclipse Phase : Ego Hunter

 

Eclipse Phase : NPC File 1 : Prime

 

Eclipse Phase : The Stars Our Destination

 

Outre les « gros » suppléments sortis en bouquins, Posthuman Studios a développé plusieurs tout petits suppléments, essentiellement des scénarios, disponibles uniquement en VO et en téléchargement. Sauf erreur, je m’en vais traiter ici de tous ces petits machins à ce jour, à l’exception toutefois de Glory (scénario qui devrait accompagner l’écran du meneur, en principe disponible en français tout bientôt) et, bien sûr, des diverses nouvelles disponibles sur ce support, qui sont en fait reprises des livres « papier ». Attention, joueurs : va y avoir du SPOILER ! Ne gâchez pas votre plaisir éventuel, fuyez cette page…

 

Adonc, par ordre alphabétique, commençons avec… le moins bon, Bump in the Night. Il s’agit d’un court scénario policier – une enquête sur des disparitions – prenant place sur Vénus, dans l’habitat de Parvarti. En fait, ce cadre particulier – un aérostat entièrement consacré à la débauche… – constitue à mon sens le seul véritable intérêt (tout relatif…) de ce scénario d’introduction autrement fort banal, et fort médiocre. C’est sordide, oui, mais pas passionnant… et définitivement pas ce que je cherche à maîtriser.

 

Continuity est un poil plus intéressant. Il s’agit d’un scénario d’introduction très stressant prenant place aux confins du système, et dans lequel les joueurs doivent faire face à l’IA de leur vaisseau devenue paranoïaque et qui en « coupe » des parties de crainte d’une infection exsurgente, tandis qu’une navette approche… qui contient les morphes des joueurs, infectés. Ambiance 2001 en plus speed, avec des relents d’Alien et de The Thing. Pas trop mal. Je ne le jouerai toutefois probablement pas, mes joueurs risquant d’en avoir marre du coup : « Vous vous réveillez amnésiques, et… » que je leur ai déjà fait deux fois (…), à Sable Rouge et à L’Appel de Cthulhu, notre autre meneur de jeu ne s’en étant pas privé non plus pour Bloodlust Metal… Bon, c’est très personnel, donc.

 

On change radicalement de niveau avec The Devotees, le petit nouveau de la gamme (je ne me suis aperçu de son existence qu’hier…). Un scénario à nouveau, mais au cadre très détaillé, de sorte qu’il se joue un peu en « bac à sable ». Les joueurs – et cette fois ce sont bien des agents de Firewall – doivent se rendre sur Legba, l’astéroïde des trafiquants d’âmes de Nine Lives dans la Ceinture, pour y enquêter discrètement sur les dernières trouvailles de ce syndicat du crime en matière de psychochirurgie criminelle ; avec une IAG d’un genre particulier dans le tas, et potentiellement une IA germe à la clé… Le cadre est minutieusement décrit, les PNJ aussi, et l’ambiance, entre vaudou bizarre et politique occulte, est très réussie. Par contre, à vue de nez, ça m’a quand même l’air assez difficile, et pas tant pour le meneur que pour les joueurs… Peut-être pas idéal en guise d’introduction, donc, mais à n’en pas douter un bon scénario, d’autant plus intéressant qu’il offre des pistes de campagne bien au-delà de sa supposée résolution.

 

Ego Hunter est également plutôt réussi, et sans doute très intéressant, mais à mon sens surtout en tant que one-shot : ce n’est que là que l’idée de base prend tout son sel, les joueurs incarnant dans ce cas tous ou presque les forks beta d’un alpha disparu… Là encore, il y a un peu de : « Vous vous réveillez amnésiques, et… », mais on y remédie vite, et l’intrigue est vraiment bien ficelée, avec un gros problème à l’horizon et des difficultés pour y mettre un terme. En théorie, on peut l’insérer dans une campagne de manière « extérieure » (c’est-à-dire que les joueurs ne jouent pas les forks beta), mais ça me paraît quand même nettement moins intéressant. Mais ça peut se tenter, faut voir…

 

Pas grand-chose à dire sur NPC File 1 : Prime, mais ça n’en fait pas quelque chose de dispensable pour autant ; c’est même à n’en pas douter très utile, puisqu’il s’agit d’une banque de PNJ tout prêts, qui peuvent éviter au meneur de fastidieuses sessions de création. Y a du monde, en tout cas, et, entre ça et le contenu du livre de base, le meneur dispose donc d’un « bestiaire » prêt à l’emploi.

 

Et on termine avec ce qui est peut-être mon préféré, The Stars Our Destination (en français, on dirait donc Terminus les étoiles, j’imagine…), qui est cette fois un cadre de jeu : une flotte d’écumeurs joyeusement anarchistes et bordéliques, décrite en détail (histoire, politique, vaisseaux, PNJ, amorces de scénarios…). Oui, j’aime beaucoup.

 

Bon, allez, maintenant j’arrête de traîner et je passe aux gros bouquins, j’ai Sunward sur le feu…

 

EDIT : 02/06/2014

 

Eclipse-Phase---Zone-Stalkers.jpg

 

Eclipse Phase : Zone Stalkers

 

Zone Stalkers est un cadre de jeu, et non le moindre, puisqu’il décrit en long, en large et en travers (sur une vingtaine de pages), « le deuxième endroit le plus terrible du système solaire », à savoir la Zone de Quarantaine TITAN, sur Mars. Tout ou presque figure ici qui permet d’envoyer promener ses joueurs dans cet endroit étrange et effrayant, des particularités géographiques aux lieux notables, en passant par les artefacts et, si vous le voulez, une bonne vieille table de rencontres aléatoires ! Au début, j’ai un peu pris ça pour un gag, mais le fait est que c’est pertinent et très amusant à la fois ; et qu’on ne parle certes pas de Stalker pour rien… Ce cadre devrait a priori être utile pour le scénario à paraître sous peu Million Year Echo, mais on peut déjà faire plein de choses avec en attendant.

 

EDIT : 02/06/2015

Petits suppléments officiels pour "Eclipse Phase" (VO)

Eclipse Phase : Million Year Echo, Posthuman Studios, 2014, 21 p.

 

La Zone de Quarantaine TITAN sur Mars avait été vaguement décrite dans le livre de base d'Eclipse Phase, un peu plus dans Sunward et surtout dans Zone Stalkers, bref supplément qui lui était intégralement consacré. Million Year Echo poursuit cette exploration d'un des endroits les plus dangereux du système solaire, cette fois sous la forme d'un scénario. Celui-ci peut être envisagé de deux manières : prévu originellement pour être joué en convention, il peut être limité à quatre heures de jeu environ, avec six prétirés ayant chacun leurs motivations propres (dont un gros traître ; c'est plutôt bien foutu). Mais il est aussi possible, bien sûr, de l'intégrer dans une campagne, avec ou sans les éléments supplémentaires figurant dans Zone Stalkers, d'ailleurs. Je ne vais pas rentrer ici dans les détails du scénario, plus subtil qu'il n'y paraît, mais cela va en tout cas bien plus loin que la simple récupération d'une pile corticale, qui en fournit le prétexte. À vrai dire, Million Year Echo est bourré de bonnes idées... mais je ne suis pas certain qu'il soit évident de les mettre en œuvre. Par ailleurs, les deux cartes très détaillées qui sont fournies, avec tout un tas d'exsurgents qui rôdent dedans, me font craindre que la partie prenne un tour un peu donjonneux, ce qui n'est pas exactement ma conception d'Eclipse Phase... Mais bon : une fois de temps en temps ? Faut voir...

Commenter cet article