Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Plouk Town", de Ian Monk

Publié le par Nébal

Plouk-Town.jpg

 

 

MONK (Ian), Plouk Town, introduit par Jacques Roubaud, Paris, Cambourakis, coll. Poésie, 2011, 183 p.

 

PLOUK TOWN c’est à Charybde que Nébal en a entendu parler

PLOUK TOWN c’est Nicolas Richard qui en a parlé

PLOUK TOWN il en a lu des extraits éloquents

PLOUK TOWN son bouquin il était tout ruiné tant corné

PLOUK TOWN ça a fait son petit effet

PLOUK TOWN je crois les gens ont bien kiffé

PLOUK TOWN en tout cas Nébal a aimé alors

PLOUK TOWN Nébal l’a acheté pourtant

PLOUK TOWN y a écrit polésie dessus et même si c’est

PLOUK TOWN Nébal la polésie il a quoi comme quoi comme des préjugés mais

PLOUK TOWN ça avait l’air bien pour un truc de pouète alors

PLOUK TOWN Nébal l’a acheté et l’a lu hop hop pourtant

PLOUK TOWN c’est même de l’Oulipo et bon là Nébal il tremblote mais bon c’est

PLOUK TOWN alors faisons comme

PLOUK TOWN c’est de Ian Monk

PLOUK TOWN c’est introduit par Jacques Roubaud et

PLOUK TOWN dès cette introduction c’est très rigolo mais

PLOUK TOWN c’est pas que rigolo non en fait

PLOUK TOWN c’est plus souvent triste que rigolo

PLOUK TOWN c’est sordide voilà mais c’est ça qu’est bien

PLOUK TOWN c’est en France

PLOUK TOWN c’est dans le nord de la France

PLOUK TOWN c’est des beaufs des gens quoi à

PLOUK TOWN on picole sévère un mi un skywhi un baby un rosé à

PLOUK TOWN on court après les allocs enfin des fois à

PLOUK TOWN on vote FN ou on vote pas

PLOUK TOWN c’est glauque c’est français c’est bien

PLOUK TOWN c’est une gorgée de bière de Kro sur un parking

PLOUK TOWN c’est de la Villageoise qui tache

PLOUK TOWN c’est des Kleenex qui collent

PLOUK TOWN c’est des magazines qui collent

PLOUK TOWN c’est des putes des vieilles putes

PLOUK TOWN c’est des cons mais des gentils cons

PLOUK TOWN c’est aussi des vrais cons les cons

PLOUK TOWN ça suinte la misère

PLOUK TOWN ça dégouline la haine

PLOUK TOWN ça sonne la franche camaraderie virile à

PLOUK TOWN on aime le LOSC allez allez à

PLOUK TOWN on aime le foot ouais mais

PLOUK TOWN qu’est-ce qu’il y fout le British ben comme

PLOUK TOWN il boit il rame il colle mais en plus il écrit

PLOUK TOWN et il l’écrit bien l’enculé

PLOUK TOWN vit et meurt dans ses carnets

PLOUK TOWN chiale et se marre dans ses carnets

PLOUK TOWN bouffe des kebabs comme les vrais gens

PLOUK TOWN boit trop comme les vrais gens

PLOUK TOWN a pas de boulot comme les vrais gens

PLOUK TOWN aime pas les vrais gens mais en fait

PLOUK TOWN c’est les vrais gens comme Ricard et Œil Crevé

PLOUK TOWN c’est aussi la ville du British quoi et

PLOUK TOWN donne pas envie non mais sonne vrai alors

PLOUK TOWN ça se dévore quoi

PLOUK TOWN ça scande incantatoiresque

PLOUK TOWN c’est une liste de courses à Champion sauf qu’à

PLOUK TOWN t’as pas les thunes alors tu voles un peu de

PLOUK TOWN pour le boire sur le parking ou dans un troquet de

PLOUK TOWN où tu perds ce que tu gagnes au grattage merde

PLOUK TOWN d’ailleurs ça dit merde

PLOUK TOWN ça dit chier con pute

PLOUK TOWN ça dit beaucoup pute

PLOUK TOWN c’est de la polésie oui mais qui sent la merde de

PLOUK TOWN et c’est ça qu’est bien tu vois quoi merde allez

PLOUK TOWN ça se répète mais tu t’en branles parce que

PLOUK TOWN c’est hypnotique ta mère d’ailleurs

PLOUK TOWN je vais redire que c’est drôle mais

PLOUK TOWN je vais redire que c’est triste

PLOUK TOWN c’est dégueulasse en fait mais

PLOUK TOWN putain c’est beau

PLOUK TOWN ça colle une baffe voire deux voire trois

PLOUK TOWN en fait tu comptes pas

PLOUK TOWN tu comprends pourquoi il était tout ruiné celui du Richard

PLOUK TOWN c’est une pute moche qui racole avec des mots vrais

PLOUK TOWN t’as envie de tout corner tellement c’est bon

PLOUK TOWN t’as envie de tout citer tellement c’est bon

PLOUK TOWN ben Nébal a aimé quoi

PLOUK TOWN même si c’est de la polésie parce que

PLOUK TOWN c’est juste très bon le reste on s’en fout

PLOUK TOWN du coup je peux pas faire autrement qu’en citer voilà du

PLOUK TOWN lisez

PLOUK TOWN parce que

PLOUK TOWN

 

je t'aime comme le RMI qu'on touche là

je t'aime comme le silence enfin rien quoi toi

je t'aime comme la bière et son énième gorgée

je t'aime comme les pigeons aiment le pain perdu

je t'aime comme la voiture écrase le pigeon naze

je t'aime comme une cigarette se brûle toute seule

je t'aime comme l'euro glisse dans le Caddie

je t'aime comme ciel qui brille dans des flaques

je t'aime comme bagnole qui bouffe la route imaginaire

je t'aime comme bouteille de pinard là ce soir

je t'aime comme la caissière de Champion est belle

je t'aime comme les encombrants qui apportent les merveilles

je t'aime comme une promotion de moules frites surgelées

je t'aime comme ma carte de fidélité chez Champion

je t'aime comme une carte bleue volée qui crache

je t'aime comme une star de porno qui avale

je t'aime comme le au revoir de la concierge

je t'aime comme bonjour de la concierge de rue

je t'aime comme pipe taillée par pipeuses du monde

je t'aime comme un magazine de cul avec adresses

je t'aime comme une vidéo qui me fait gicler

je t'aime comme bible qui se raconte toute seule

je t'aime comme une belle Mercedes volée achetée cash

je t'aime comme une BMW après changement de plaques

je t'aime comme le prix des clopes en Belgique

je t'aime comme une bouteille cassée dans une benne

je t'aime comme une crotte de kien au pied gauche

je t'aime comme une bonne frite molle et grasse

je t'aime comme un gros cornichon polonais ou russe

je t'aime comme de la mayo sur mes frites

je t'aime comme les câpres dans un filet américain

je t'aime comme une moto jaune conduite sans casquette

je t'aime comme une carte de grattage gros lot

je t'aime comme la télévision la télévision la télévision

je t'aime comme le LOSC allez le LOSC allez

je t'aime comme le foot là à la télé

je t'aime comme cette pétasse blonde à la télé

je t'aime comme un pack de Kro au frigo

je t'aime comme un chariot de Champion bien rempli

je t'aime comme un tir au but serré réussi

je t'aime comme la coupe du monde des bleus

je t'aime comme du fromage mais aussi du dessert

je t'aime comme de la vodka dans mon colonel

je t'aime comme une bouteille d'Avesnes qui suinte

je t'aime comme une bouteille de Villageoise qui tache

je t'aime comme une deuxième bouteille de Villageoise tachant

je t'aime comme une bouteille de Villageoise rosé maintenant

je t'aime comme une bouteille de Villageoise blanc enfin

je t'aime comme une bouteille de whisky écossais volé

je t'aime comme une bouteille de whisky breton acheté

je t'aime comme le silence des voisins après minuit

je t'aime comme les musulmans aiment leur maman papa

je t'aime comme les musulmans peuvent battre leurs femmes

je t'aime comme les voiles qui cachent les bleus

je t'aime comme les bouches qu'on voit pas

je t'aime comme les nez qu'on voit pas

je t'aime comme les oreilles qu'on voit pas

je t'aime comme les cheveux qui dépassent un tchador

je t'aime comme un couscous royal pois chiches compris

je t'aime comme le harissa touillé dans la louche

je t'aime comme la coriandre sur un mouton égorgé

je t'aime comme les gadgets qu'on achète bêtement

je t'aime comme un jeu de Millionnaire putain oui

je t'aime comme un pastis un whisky peu importe

je t'aime comme mes fenêtres naze qu'on remplace

je t'aime comme la fuite à la cave finie

je t'aime comme la fuite par le toit finie

je t'aime comme kebab comme sandwich comme bouffe quoi

je t'aime comme mon plume mes draps mon oreiller

je t'aime comme la musique la peinture des cons

je t'aime comme les collabos aiment la police détestée

je t'aime comme le junkie épouse son dealer haï

je t'aime comme le cocaïne bourre une narine bourgeoise

je t'aime comme le crack et l'ecstasy crachouillent

je t'aime comme ma mère comme papa bou hou

je t'aime comme mes enfants me trouvent vieux con

je t'aime comme un parking qui arrive vlan là

je t'aime comme une pute de rêve ses cuisses

je t'aime comme putain on se calme ce soir

je t'aime comme merde je t'aime quoi voilà

je t'aime comme le long couloir noir des obscénités

je t'aime comme le court passage blanc des béatitudes

je t'aime comme un mariage mignon de gens adorables

je t'aime comme le bonheur pour les autres cons

je t'aime comme le malheur pour les vrais cons

je t'aime comme ni l'un ni l'autre

je t'aime comme une réception merdique à la con

je t'aime comme le champagne qui nique l'estomac

je t'aime comme des funérailles d'un dictateur latin

je t'aime comme une blague dégueulasse nullissime et vieille

je t'aime comme les criminels de guerre tombent malades

je t'aime comme les bouteilles tombent dans leur benne

je t'aime comme un enfant perdu un parent bistro

je t'aime comme trou noir mystère le bon dieu

je t'aime comme cette musique ratata pratata zinzin ouais

je t'aime comme ce portable qui scintille sur moi

je t'aime comme des baskets qui scintillent toutes seules

je t'aime comme tes yeux qui parlent tout seuls

je t'aime comme j'sais pas moi merde enfin

je t'aime comme ça comme je t'aime comme

 

PLOUK TOWN

CITRIQ

Commenter cet article

christelle 07/06/2013 14:31

C'est du John cooper clarke? ;))

Nébal 08/06/2013 06:07



J'avais pas tilté qui c'était, mais Google a été mon ami ; et... eh eh. C'est pas faux.



courageux anonyme 04/06/2013 13:52

la critique est mieux écrite que la citation